FME – Philippe B en sons et en images

C’est parti pour le FME! Mon parcours en cette première soirée m’a mené vers Muse Hill (projet folk-jazzé mettant à contribution le talent des Barr Brothers), un brin de Gatineau, de Vincent Vallières, de Piano Chat (homme-orchestre français épatant au point de vue musical, mais qui malheureusement se tue à vouloir chanter en anglais) et à beaucoup de Thus: Owls, cette formation suédoise au grand magnétisme qui sévissait pour une seconde fois en trois à Rouyn-Noranda.

En ce vendredi, parions qu’ils seront nombreux à vouloir aller à la rencontre de l’artiste local Philippe B. Ce dernier a transporté avec lui son concert solo, en plus des 14 clichés qui accompagnent la pochette de son récent Variations Fantômes. Le très intime lieu d’art actuel L’Écart sera bondé sur le coup de 17h!

Je me suis d’ailleurs entretenu brièvement avec l’auteur-compositeur-interprète il y a quelques semaines en regard de cette très attendue performance dans son patelin. Bien sûr qu’il aurait pu s’offrir une plus grand salle, mais il désirait avant tout mettre de l’avant son concept photo-chanson. Et pour se faire, une salle d’exposition L’Écart était toute désignée. Rappelons que chacune des 14 chansons de l’album a été illustrée par des photographies provenant 14 photographes différents. C’est ce travail que les festivaliers pourront contempler.

«D’autres endroits au FME auraient pu être cool. J’aurais pu jouer dans une salle d’une plus grande capacité, mais L’Écart était mon choix premier parce que je voulais intégrer l’exposition. En plus, il y a toujours beaucoup de monde dans ce coin au cours de la fin de semaine. Ça leur fera quelque chose à voir, même en dehors du show», résume-t-il.

Les gens qui assisteront à cette représentation auront également droit à une performance plutôt bien rodée. L’artiste a déjà quelques concerts derrière la cravate, dans divers contexte. On a notamment pu le voir lors des FrancoFolies de Montréal ainsi qu’en ouverture de la série de concerts sur le toit de l’édifice Ubisoft. Pour lui, pas question de déroger de sa formule solo, qui lui sied à merveille. On s’imagine également que dans un petit espace, le lien avec le public sera à son meilleur.

«Pour l’instant, je suis encore dans la dynamique d’expérimentation. Je change toujours mes shows en fonction du précédant et du contexte actuel. Mais le contenu marche toujours bien, dans la mesure où je me produits dans un contexte assez tranquille. C’est certain que si je dois jouer que de 20 à 30 minutes, je vais y aller de façon plus dynamique. Mais pour le FME, en sachant que les gens vont être à l’écoute, je sais que ma formule actuelle va bien marcher», considère-t-il.

En quelques mots

La bonne nouvelle du jour: Présente à la soirée d’ouverture, la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Christine St-Pierre a fait l’annonce d’une subvention de 200 000$ afin de mettre sur un pied un projet pilote visant à rehausser la qualité technique des petites salles destinées à la scène émergente en régions. Dans un premier temps, cinq petits lieux de spectacles bénéficieront de ce projet mené de front par le président-fondateur du FME, Sandy Boutin.

Ce soir j’irai voir: Grenadine, Philippe B, Salomé Leclerc, SoCalled, Katie Moore, Panache, Akron/Family, Malajube, Canailles et Elliott Brood.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :