Bilan du FME – Hausse de fréquentation et un prix pour Alex Nevsky

C’en est fini de la huitième présentation du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue. Les organisateurs peuvent dire mission accomplie, ayant une fois de plus attiré un nombre record de festivaliers, et ce, malgré des conditions météorologiques qui auraient pu en faire fuir plus d’un.

Ils sont 17 000 à avoir assisté à l’une des quelque 70 représentations au programme. Il s’agit d’une hausse de 2500 spectateurs par rapport à 2009.

«Cette augmentation est surtout due aux spectacles présentés à l’Agora des arts plutôt qu’à la Scène Paramount. Nous avons aussi ajouté un 5 à 7 quotidien. D’ailleurs, les 5 à 7 étaient plus fréquentés cette année. C’était plein partout!» dit le directeur général et fondateur du FME, Sandy Boutin.

Il se dit toutefois quelque peu surpris de cette forte fréquentation compte tenu de la pluie et du froid qui ont fait rage samedi et dimanche.

«On aurait pu s’attendre à une décroissance car certaines activités extérieures ont moins bien fonctionné en raison du mauvais temps. Au spectacle familial avec Tricot Machine, il n’y a eu que 300 ou 400 entrées, comparativement à plus de 1000 l’an dernier. Il y avait aussi moins de monde au Piknic Électronik. Il faisait tellement froid!» dit-il.

Alex Nevsky décoré

Cette année, un seul prix était décerné à la fin des festivités. Le prix Coup de cœur Télé-Québec est allé à Alex Nevsky, dont le concert se voulait également le lancement de son album De lune à l’aube.

Alex Nevsky

La recrue d’Audiogram aura ainsi la chance de participer à l’émission Belle et Bum au cours de la prochaine saison.

La quatrième journée en quelques mots

L’art de finir en beauté: Pierre Lapointe seul au piano à l’Agora des arts. On a vu des gens verser quelques larmes!

La foule la plus déchaînée: Celle qui a assisté au concert hip-hop, déplacé à la dernière minute en salle en raison du mauvais temps. L’attente de une heure et demie à l’extérieur n’a en rien freiné l’ardeur des fans d’Anodajay, Samian et compagnie.

Le journaliste lâche son fou: La iPod Battle, dimanche après-midi, s’est déroulée dans une ambiance des plus électriques. En tandem avec le collègue du Devoir Philippe Papineau, j’ai malheureusement dû baisser pavillon en grande finale face aux Européens. Mais quel plaisir ce fut!

Publicités
    • jean-philippe larose
    • 11 octobre 2010

    tu as eu la chance de voir un prestation de Karkwa dans une galerie. Francois lafontaine à la guitare et julein sago au bideron sonore, cela devait voir le 8 heure de route. (je t’ai vu dans le Voir à Telé Québec) l’an prochain, je prends un tois jours pour y aller

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :