Le Golden – Le fruit d’une collaboration en or!

Vous pouvez également lire ce texte sur RueFrontenac.com

Inséparable duo, Alex McMahon et Jean-Phil Goncalvès font de nouveau la paire avec Le Golden, nouveau projet électro dérivé des sessions Jedi Electro. Ce mercredi soir, préparez-vous à être assailli de grandes envolées rythmiques débordantes de spontanéité.

En plus de McMahon (claviers, programmation) et de Goncalvès (batterie, programmation), on retrouve au sein du Golden le bassiste JF Lemieux et le claviériste Martin Lizotte. Ensemble, ils vont piger dans des bases de compositions issues des sessions d’improvisation Jedi Electro.

Crédit Miguel Legault

«Ça reste un jam, mais au lieu d’avoir un bandeau sur les yeux et de ne pas savoir où on commence et comment ça finit, on va d’un point A vers un point B», résume Jean-Phi Goncalvès, également membre de Beast.

«On connaît les ingrédients, mais il reste à cuisiner le tout. C’est ça qui est cool. Le monde vient voir des musiciens qui communiquent dans un groove. Ce n’est pas juste un DJ qui lève les bras dans les airs!» lance de son côté Alex McMahon, qui joue entre autres avec Yann Perreau.

Même longueur d’ondes

L’aspect communication n’est certainement pas un problème pour les deux comparses qui ont tout d’abord monté le projet Plaster aux côtés du bassiste François Plante. Ils célèbrent cette année leurs 10 ans d’union musicale. On a l’impression que peu importe où la vie les mènera, leurs chemins se croiseront à nouveau souvent.

«Sans le savoir, nous avons étudié au même cégep en musique, à Drummondville, relate McMahon. Jean-Phi est toutefois plus vieux que moi, donc quand j’étais à ma première année, lui il en était à sa dernière. On ne s’est pas vraiment croisés.»

«C’est un ami commun qui nous a introduit pour un jam à Drummondville. On s’est retrouvés sur la même scène sans jamais s’être parlés» poursuit le français d’origine.

Leur première collaboration professionnelle aura lieu quelques mois plus tard, à l’invitation du Québécois. «Je jouais avec les Madcaps et j’ai lâché l’école pour faire une tournée pan-canadienne avec eux, mais on ne voulait pas amener notre drummer. J’ai donc appelé Jean-Phi.»

«Le matin où il m’a appelé, je venais de me dire que c’en était assez, qu’il ne se passait rien ici et que je retournais en France. C’est à ce moment que le téléphone a sonné. On ne s’est plus lâché par la suite», raconte le batteur.

Il y a évidemment eu Plaster par la suite, ce trio électro qui s’est révélé en 2005 en lançant le remarquable album First Aid Kit, le seul à leur actif. Les principaux intéressés mentionnent à ce sujet que le groupe n’est pas mort. Les musiciens continuent de se rencontrer de temps à autres.

Il y a également eu les Jedi Electro, qui se sont installés dans notre paysage sonore à raison de représentations régulières à la Société des arts technologiques (SAT). Il s’agit de la genèse du Golden.

«Les Jedi étaient un palliatif à un manque de musique électronique et de jam instrumental. Le concept était que tout le monde ramassait ses munitions à partir d’un set list de BPM (tempo) et de tonalités. On arrivait tous sur scène avec nos idées. Mais à la fin, il y avait juste moi qui se préparait! C’est donc devenu mon projet avec des collaborateurs. Ce n’était plus le laboratoire du début. Notre répertoire s’est clarifié. Et on ne peut pas aller bien loin avec l’univers de Star Wars et de Jedi. Nous sommes donc passés en deuxième vitesse avec Le Golden!» explique McMahon.

Avec le Cirque Eloize

En fait, le tandem est partout, même au cirque! Les deux musiciens signent en effet la musique du spectacle ID, du Cirque Eloize, qui sera présenté sur les Quais du Vieux-Port de Montréal du 8 au 25 juillet prochains.

«Il s’agit d’une commande dans laquelle nous n’avons pas la même liberté que dans un projet personnel. Mais ces contraintes, elles sont nécessaires. Nous faisons partie d’un tout. Il y a un acrobate qui risque sa vie chaque soir et il a besoin de telle intensité musicale pour obtenir telle intensité physique», évoque Goncalvès.

Et maintenant, qu’est-ce qui attend ces deux musiciens très en demande sur la scène montréalaise?

«Après le cirque, on va prendre un peu de vacances, dit Alex McMahon. On va aussi peut-être travailler sérieusement avec Plaster à l’automne.» Voilà une bonne nouvelle!

Le Golden, mercredi 30 juin à 22h, scène extérieure

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :