Bilan des FrancoFolies

Les 22e FrancoFolies sont maintenant chose du passé et le moment est venu de faire le point. Comme le veut la tradition, Alain Simard, Laurent Saulnier et compagnie ont tracé un bilan positif de l’événement. Et comme dans tout bilan de festival qui se respecte, on évoque de nouveaux records, tant à la billetterie et qu’en ce qui a trait aux ventes sur le site !

Les représentations des Misérables ainsi que le plus grand nombre de spectacles en salle auront contribué à cette hausse. Quant à l’achalandage à l’extérieur, le temps clément (seulement deux journées de pluie) aura assuré de bonnes foules jour après jour. Résultat de tout cela, les FrancoFolies s’en tirent avec un minime déficit de 150 000$, malgré un trou de 1,5 millions $ dans son budget de départ, gracieuseté du gouvernement fédéral.

Vous pouvez lire mon texte bilan complet des FrancoFolies sur RueFrontenac.com.

Meilleurs moments

Je voulais laisse avec mon palmarès des meilleurs moments des FrancoFolies 2010.

Bernard Adamus - Archives Michel Pinault

-Le show rentre-dedans de WD-40 en guise d’adieux à ses fans. Mais s’agit-il vraiment de la fin?

-Le charme fou de Damien Robitaille. Une demoiselle est même allée jusqu’à lancer son soutien-gorge durant Mot de passe, cette chanson dans laquelle il demande «Quel est le mot de passe, pour passer la nuit avec toi?».

-Le vent d’euphorie insufflé par Bernard Adamus à L’Astral. On a même été témoin d’une séance de body surfing!

-La symbiose parfaite et le plaisir partagé entre Louise Forestier et les jeunes El Motor.

-La redécouverte de La nuit dérobée, des Chiens, album mythique paru il y a dix ans cette année. Mauvaise idée cependant de programmer ce spectacle immédiatement après celui de La Compagnie créole.

-L’harmonieuse rencontre entre La Grande Sophie et Catherine Major, qui ont interprété ensemble Dis, quand reviendras-tu?, classique de Barbara.

La découverte : Le folk bluesé de Jimmy Hunt. On a hâte à l’album.

-LE moment des Francos 2010 : La fusion de Malajube et de Voïvod à la Place des Arts. Ça sonnait fort, fort, fort!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :