La France et un nouvel album en chantier pour La Patère Rose

Vous pouvez également lire ce texte sur RueFrontenac.com.

Écrit par Philippe Renault

Après avoir vécu de fortes émotions en sol français au cours des dernières semaines, La Patère Rose renoue avec ses fans montréalais… en toute gratuité.

Le trio formé de la chanteuse Fanny Bloom, du claviériste et échantillonneur Roboto ainsi que du batteur et DJ Kilojules a eu la chance de se produire à neuf occasions en première partie de la vedette Mika. Il s’agissait du même coup d’un premier contact avec le public européen.

«On ne savait pas trop si le public de Mika allait embarquer dans notre affaire. L’approche devant des milliers de spectateurs n’est également pas la même que devant 200 ou 300 personnes. Fallait-il que j’agisse différemment?» se questionnait la chanteuse avant de s’envoler le mois dernier.

Au bout du compte, le groupe originaire de Sherbrooke sera resté intègre à lui-même. Ses compositions électro-pop parfois éclatées, parfois délicates, auront suffi à gagner les foules.

«Nous avons fait la même affaire que d’habitude, mais en version condensée de 30 minutes. Nous avons choisi les pièces qui font davantage danser pour que le monde embarque. Nous avons eu des super bons retours. Le tourneur là-bas aussi était content. Il a été impressionné par les réactions même si on jouait en première partie», ajoute la jeune femme au bout du fil, visiblement satisfaite du travail accompli.

Du moins, les performances de La Patère Rose auront été assez convaincantes pour qu’elle retourne de l’autre côté de l’Atlantique dans les prochains mois, cette fois en tête d’affiche. Son premier album y sera également distribué dès septembre.

«Je crois qu’il y a moyen de faire sa place là-bas. Nous avons déjà prévu y retourner en juin et peut-être en juillet et en novembre», avance Fanny Grosjean de son vrai nom.

Du nouveau à se mettre sous la dent

Mais pour le moment, La Patère Rose se concentre sur ses retrouvailles avec ses fans. Le spectacle gratuit de mardi à la Maison de la culture Frontenac s’inscrit dans une vaste tournée des maisons de la culture québécoises. Les gens pourront y voir un groupe qui a beaucoup gagné en expérience scénique au cours des derniers mois, sans compter qu’ils auront la chance d’entendre des nouvelles compositions qui paraîtront sur le second album du groupe.

«Chaque fois que nous avons de nouvelles compositions nous les essayons rapidement. On peut compléter notre 90 minutes de show grâce à ça, ce qu’on ne pouvait pas faire après le lancement. Ça fait du bien aussi de jouer des nouveaux trucs!» lâche l’excentrique chanteuse.

On peut ainsi espérer un nouveau disque avant longtemps.

«Ça avance. Je dirais même que nous sommes très inspirés présentement! Nous avons plus de la moitié d’un nouvel album en poche et nous pourrons sûrement entrer en pré-production cet été. Nous ne sommes juste pas fixés pour la sortie, parce qu’il y aura aussi l’Europe à l’automne. Il va falloir tourner un peu là-bas. Nous avons d’ailleurs planifier des meetings cette semaine pour savoir où on va. Nous ne voulons surtout pas oublier le Québec», conclut Fanny Bloom.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :