Pom Pom War prêt à aller au front

Voici le fruit de mon entrevue réalisée cette semaine avec Pom Pom War. Vous pouvez également ce texte sur RueFrontenac.com.

Écrit par Philippe Renault

Après avoir mis le feu aux poudres dans de nombreuses salles montréalaises, Pom Pom War passe véritablement en mode attaque, avec le lancement du EP Allez ! Prenez leurs armes.

Comme son nom l’indique, Pom Pom War, c’est brutal et férocement mélodique. Le groupe est né en 2007 et comprend d’anciens membres de Hightops et Dusti, notamment le tandem frère-sœur Caroline et Nicolas Dosti.

« Il y a eu un bon laps de temps entre nos anciens bands et celui-là, raconte Caroline au bout du fil.

« Mon frère et moi, on a toujours voulu faire de la musique ensemble. Puis il est arrivé avec des beats, on a fait des maquettes et c’est devenu plus sérieux. Nous avons par la suite rencontré Jonathan (Bouchard), le guitariste. Ça nous a pris un an pour faire le plein de tounes. »

Faire ses dents

À ce moment, la formation montréalaise (quatuor depuis peu avec l’ajout du batteur Roberto Parade) s’est mise dans la tête de gagner son public à coups de spectacles dans les petites salles de la métropole.

« On a eu une année et demie intense de shows. On en a donné une cinquantaine dans pas mal toutes les places à Montréal. On s’est quand même bâti un public. Il a toutefois fallu prendre une pause pour enregistrer, parce qu’on n’avait pas le choix de sortir quelque chose », poursuit la jeune femme.

C’est ainsi qu’est né Allez! Prenez leurs armes, un mini-album prometteur d’une vingtaine de minutes. Le défi principal consistait à recréer l’énergie virulente des spectacles, tout en parvenant à mettre à l’avant-plan les lignes mélodiques des compositions.

« Il fallait bien mixer notre truc. On avait peur que ça sorte flat. Finalement, nous avons réussi à obtenir un son assez riche », estime  la chanteuse.

De retour dans le ring

Le quatuor électro-punk est maintenant prêt à fouler de nouveau les scènes. Ça débutera ce jeudi soir au Green Room, à l’occasion d’un concert de lancement.

« On va voir aussi ce qu’on nous offre pour l’été. On devrait participer à quelques festivals et peut-être partir en tournée ; tout dépendra de l’accueil réservé au EP. On aimerait aussi sortir un peu de Montréal, jouer aux États-Unis et ailleurs au Canada. Mais il n’y a rien de décidé de ce côté », indique-t-elle.

Et à quand un premier album complet ?

« On a déjà commencé à composer. Si ça va bien, je dirais que dans huit mois on devrait pouvoir le sortir. Nous avons envie d’offrir quelque chose plus axé sur la composition, avec moins de backtracks. On peut se permettre de toucher à la pop… tant que ça reste rock ! » conclut Caroline Dosti.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :