Le Club alpin — Un important pas en avant pour Moussette

Vous pouvez également lire cette critique sur RueFrontenac.com.

Écrit par Philippe Renault

Il faut l’admettre, Moussette a connu toute une évolution depuis la sortie de Reste en lumière, en 2007. Le Club alpin est sans contredit son album le plus convaincant.

Je n’avais écouté qu’une seule fois son disque précédent, il y a trois ans, avant de le reléguer aux oubliettes. Je le trouvais trop éparpillé et trop broche-à-foin pour la qualité réelle des compositions.

Mais cette fois, le groupe mené par les frères Nicolas et Michel Moussette s’est bien appliqué, avec une réalisation plus raffinée, laissant davantage de place aux atmosphères.

Voix plus effacées et guitares aériennes contribuent à polir le son du quintette qui compte aussi dans ses rangs Marc Galipeau, Joël Vaudreuil et Pascal DJ, tous des musiciens bien établis sur la scène locale.

Disons simplement qu’on renoue avec ses mélodies parfois échevelées mais toujours bien maîtrisées, et que celles-ci sont cette fois offertes dans un enrobage qui leur fait honneur.

Ce n’est pas encore parfait, mais il ne fait pas de doute que Le Club alpin constitue un important pas en avant pour Moussette. Un disque qui laisse présager de belles choses.

• Moussette, Le Club alpin, indépendant
3,5/5

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :