Tanné de la chanson-thème des Jeux olympiques?

Si vous êtes comme moi et que vous n’êtes plus capables d’entendre la désagréable chanson-thème des Jeux olympiques interprétée par Annie Villeneuve, vous aurez peut-être le goût de profiter de votre dimanche soir pour calmer vos oreilles avec répertoire moins agressant.

Je vous suggère de sortir de la maison et de vous diriger vers le Belmont. Non, je ne vous invite pas à vous dandiner sur des speakers et fredonnant Désenchantée de Mylène Farmer. Le Belmont prend de plus en plus de place comme lieu de diffusion de spectacles alternatifs et indépendants. Ce soir, vous pourrez y entendre l’excellent groupe indie-rock For Those About To Love. D’excellents musiciens qui possèdent un indéniable sens de la mélodie.

Sur place, vous ne pourrez pas vous procurer le CD du quintette, mais vous serez fier de repartir avec son 33 tours!

Pour apprivoiser For Those About To Love, voici l’entrevue que j’ai réalisée avec le guitariste et batteur George Donoso III plus tôt cette semaine à la Casa Del Popolo, pour RueFrontenac.com.

Crédit: Marieve Petit

For Those About To Love – Pour l’amour de la scène

Écrit par Philippe Renault

Après avoir fait jaser en sortant un album uniquement sur vinyle et en numérique l’automne dernier, le temps est venu pour For Those About To Love de transporter ses oeuvres sur les scènes. C’est ce qu’il fera ce dimanche soir.

On pourrait dire que le quintette, qui compte dans ses rangs des musiciens expérimentés tels les anciens The Dears Martin Pelland, George Donoso III et Valérie Jodoin-Keaton, ainsi que François Plante (Plaster, Dumas) et Jocelyn Tellier (Dumas), s’est fait discret depuis la sortie de son album en octobre dernier.

Lors de sa rencontre avec RueFrontenac.com, Donoso n’a pas caché qu’il avait hâte que les choses bougent avec ce projet. Mis à part une performance à L’Escogriffe en janvier, les occasions d’aller à la rencontre du public ont été plutôt rares au cours des derniers mois. Faut dire que les membres du groupe ont été fort occupés récemment, tant sur le plan familial que par leurs nombreuses implications artistiques.

« Ça faisait plus de trois mois que je me disais qu’il n’y avait rien de booké. Je voulais m’inspirer de bands comme Hollerado qui, même s’ils sont indépendants, décident de jouer toutes les semaines à Montréal en se disant qu’ils vont finir par avoir les fans un par un.

« Il était trop tôt pour que For Those About To Love ne joue que deux fois par année. Les gens ne nous connaissent pas encore assez. J’ai l’idée de notre nom sur un poster. Les gens, à force de voir notre nom partout, finissent par aller nous découvrir sur Myspace », soutient-il.

Le début d’une série

Il y a donc fort à parier que la représentation de dimanche au Belmont n’est que le début d’une série de représentations.

« Ce serait bien d’avoir un concept, dans le genre une série de shows psychédéliques avec DJ, tous les dimanches. Mais ça, c’est juste une idée, il n’y a rien d’arrêté. J’ai juste hâte de jouer ! » lâche-t-il.

Dès le mois de mai, lui et ses comparses seront servis à souhait à cet égard alors qu’ils entreprendront une mini-tournée avec Final Flash qui les mènera à Québec, Lavaltrie et Joliette, avant de s’envoler pour Toronto. Viendront par la suite les nombreux festivals au cours de l’été.

« On aimerait aussi aller à New York et en Europe. Au Québec, c’est de plus en plus difficile de jouer parce qu’il n’y a pas beaucoup d’argent, les salles ferment et nous chantons en anglais », poursuit celui qui revient tout juste de Vancouver, où il s’est produit aux côtés de Yann Perreau dans le cadre des Jeux olympiques.

Des idées

Difficile de dire pour le moment de quoi sera fait l’avenir de For Those About to Love. Lanceront-ils finalement leur disque en version CD ?

« Sans dire que cela a été bénéfique, ça ne nous a pas nui. Ceux qui veulent le CD vont finir par télécharger l’album de tout façon. Le vinyle, nous l’avons beaucoup vendu la première semaine. Nous avons aussi réussi à jouer dans plusieurs radios, donc ça n’a pas nui à notre présence sur les palmarès. L’idée du CD est toujours présente, mais nous ne sommes pas rendus là. Nous allons tout d’abord donner des shows. Je me sens comme si l’album était sorti hier. »

Et quelle tangente prendre la formation indie-rock pour son prochain opus ?

« Il y a du nouveau matériel, mais tout le monde travaille chez eux. Martin, François et moi avons des tounes, mais nous n’avons pas fait écouter aux autres notre travail. Ça pourrait changer complètement. Ça pourrait être très smooth ou très rock. On ne le sait vraiment pas », note le guitariste et batteur.

Ce qui est sûr cependant, c’est que les gens qui se pointeront au Belmont ce dimanche auront droit aux excellentes chansons issues du premier album de For Those About To Love. Maken Kozapo donnera le coup d’envoi de la soirée.

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :